BIOGRAPHIE
28 mai 2019

Adrien BITIBALY est né le 22 février 1984 à Banfora, Burkina Faso.

En 1999, il débute la photographie en autodidacte. Au fil des années, il se perfectionne en réalisant des reportages événementiels pour des sociétés privées et des institutions du Burkina Faso. En parallèle, il continue à se former en participant à de nombreux workshops au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest.  Cela lui permet de se perfectionner techniquement et de construire des sujets pour investir les différents champs de la photographie.

Depuis 2010, il s’oriente et se spécialise dans la photographie documentaire et tente, par sa démarche d’auteur, de mettre en valeur la singularité de ses sujets, au-delà des apparences. Il utilise la photographie comme un moyen indirect et sensible d’exprimer son rapport au monde où se mêlent émotions, sensations et nécessité de documenter les transformations et les rapports des individus au sein de la société.

Depuis 2015, il enchaîne les expositions dont son travail sur les mines clandestines « Or » à la galerie de l’Institut français de Ouagadougou, Burkina Faso, ou encore son travail intitulé « les extracteurs de latérite », à la Galerie Yiri Suma à Ouagadougou.

Fin2017 il intègre pour deux ans, le programme international de résidence de recherche et de créationde l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles, grâce à une bourse de l’Ambassade de France au Burkina Faso. Dans le cadre de cette résidence, il noue une relation fructueuse avec la SNCF immobilier à travers son projet « Paysage absorbé », qui donne lieu à une exposition et à l’édition d’un livret en 300 exemplaires.

En 2018, il est sélectionné pour présenter son travail au musée national du Burkina Faso lors de l’exposition « Future Africa Vision » proposée par le Goethe Institut.

En 2019, il participe à deux expositions collectives dont : BREACH, expositions collectives des travaux des jeunes artistes étrangers en résidence de recherche et de création à l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles et « Travaux en cours | Phase trois une Exposition des travaux des étudiants du Projet Parc de l’ENSP ».

La même année, il intègre l’agence de production « YCOS project » avec son travail « Mouhoun » et travaille sur son prochain projet en Afrique de l’Ouest, qui traitera de la ligne ferroviaire « Ouagadougou-Abidjan ».